Histoire écourtée 6: Le pari

Le noir ne le perturbait pas plus que ça, le manque d’espace semblait réellement le problème principal. Il avait presque réussi à définir entièrement le pourtour. La difficulté d’accéder à certains endroits, par une contorsion exiguë, ajoutait au manque suffisant d’air pour  y parvenir. Se mouvoir ainsi dans un périmètre aussi restreint demandait souffle et muscles parés à l’extrême. C’est l’inconvénient des paris idiots. On se retrouve à se demander pourquoi on l’a relevé, et on finit par se poser une question encore plus simple, pourquoi l’avoir perdu? Et… combien de temps va-t-il falloir pour se doter de la solution ? Première étape, attraper son portable et faire le point avec le GPS.

La règle de base dans toute sa simplicité : si tu perds tu te réveilleras dans un endroit inconnu dont il faudra comprendre la sortie. Deuxième étape, digérer la surprise du réseau très faible qui rame. Les parois de l’habitacle paraissaient solides et ne résonnaient pas au poing. Cette farce avait selon lui assez duré. Des paris à la con on en supportait une vie entière, devoir s’en justifier d’un de plus pour « faire l’homme » pour ses idiots d’amis, il n’y arrivait plus. Sa préférence portait plutôt sur la reconnaissance de dette et il pensait encore avoir les pieds sur terre. Le portable aussi rebondissait creux. Un sms retentit vibreur en exergue. « Tu connais Six Feet Under ?…fin du game ».

©Necromongers

buried

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s