Après la pluie…

Après la pluie…

Le sol reste humide après la pluie, le soleil florissant fait consumer l’eau stagnante en vapeur tiède et épaisse. Mes lunettes sont floues.
Je regarde sans discontinuer les gouttes glisser sur le verre, la buée se laisser faire.
Le monde est comme un brouillard vaporeux qui transpire de nulle part, j’ai déjà oublié la cadence nécessaire à le faire vivre en hésitant.
C’est en nuées chaudes et incertaines, mourant au dernier regard, que les songes éveillés me sont parvenus.
Les gouttes s’effaçaient en se répandant comme un givre hivernal sur mes carreaux. Ma vue n’était plus que le souvenir de mes sens.
Abasourdi par le silence de la pluie qui montait en fumée du sol, j’ai prié pour entendre le calme naissant. Le vent s’était éveillé.
Aveugle, sourd et muet par l’instant, je plonge encore mon âme dans ce souvenir lointain. Le vent me caressant de son charmant mensonge.
Le quotidien discret de la nature fabrique le divin que l’homme cherche à atteindre. Les sens sont présents mais ne s’allument que rarement.

©The Necromongers Twitter In The Rain

88879733_o

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s