Histoire écourtée 10: Le prénom

La pluie tombait à verse en frappant la vitre. Les essuie-glaces ne parvenaient plus à balayer le trop plein d’eau. La nuit menaçait de son approche, et les seaux de liquide qui s’effondraient sur le monde aidaient irrémédiablement les nuages à donner l’impression qu’elle était déjà là. Le ciel battait en retraite devant un écran de fumée diluvien, l’obligeant à lever le pied, suffisamment pour qu’un hérisson puisse le doubler. La visibilité permettait une souplesse d’à peine trois mètres, et le vent s’intensifiait dangereusement sur le flanc droit. Il tentait de maitriser son véhicule sur une route qui se couvrait d’une pellicule d’eau stagnante à une vitesse folle, quand une forte vague frappa la voiture côté passager. Comble de l’ironie, le voyant d’essence venait de s’allumer, sur la réserve. Réserve que lui ne contenait plus « MAIS C’EST PAS BIENTOT FINI CETTE CONNERIE ?!?!? ». L’engin glissait, les roues tournaient dans le vide, le moteur noyé suffoquait, son I-Phone sonnait. Sans regarder qui appelait il décrocha.

« ‒ ALLÔ ! Je suis pris dans un torrent d’eau ! J’ai quitté la route ! Je ne sais pas où je vais ! Je vois rien, il pleut, c’est inondé ! PUTAIN répondez MERDE !

‒ … ne quittez pas, vous allez être mis en relation avec votre correspondant… »

 

Pendant une seconde, peut être deux, il fût pris d’une éternité suspendue. Il dérivait toujours en flottant vers une destination inconnue, l’habitacle ne retenait plus ses fuites et se remplissait rapidement. Les codes grésillèrent et rendirent l’âme en claquant, le voyant indiquant un problème électrique s’illumina. Le déluge continuait de plus belle au dehors, des éclairs transperçaient quelquefois la voute grise du ciel trop bas. Il pensait sa situation assez critique et n’entrevoyait aucun miracle dans un futur proche, sans compter son envie de pisser qui montait autant que le niveau d’eau. Il n’avait jamais eu de chance avec cette voiture, et il ne s’était jamais mouillé dans sa petite vie, tout ça à 5 jours de son examen de la prostate. Activer la géolocalisation, le seul réflexe intelligent dès à propos qui tournait depuis 5 minutes dans sa tête. Juste avant de se rendre compte que sa ceinture, bloquée, l’empêchait de se libérer…là, coincé dans ce clapier à lapin, qui deviendrait peut-être un poulailler quand les eaux se retireraient, il lui semblait que, Noé, représentait sans aucun doute le choix le plus inapproprié de ses parents pour son prénom.

©Necromongers

mim2

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s