S’il m’était conté…

S’IL M’ETAIT CONTÉ…

Une vie trépidante dans une âme survoltée,

D’innombrables idées aux allures encaissées,

Le périple admirable d’un séant imaginé,

La cocasse intervention d’un salut trépigné.

L’équivalence rabougrie d’un oracle condensé,

Le firmament désolé d’un genre prédisposé,

L’ouragan écervelé d’un renouveau isolé,

L’éparpillement grandissant d’un monde abandonné.

UNE HISTOIRE PAREILLE

On ferait des ficelles avec ses appendices,

On remplirait des corbeilles de tous ses supplices,

On sèmerait depuis la veille des démons d’injustices,

On étalerait en sommeil le plus grand des caprices.

JE DORMIRAIS D’UNE OREILLE

Pour éviter d’être pris par surprise,

Pour ne pas me lamenter comme un vase qui se brise,

Pour recoller les morceaux d’un rêve qui se divise,

Pour encenser l’amour, en ces termes, qu’il nous suffise.

©Necromongers

2140975268

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s