Les Chroniques Sylkiennes : 4-Le sanctuaire

4-    Le sanctuaire

 

Loudblast ouvrit les yeux péniblement. Ses membres lui faisaient un mal atroce et son épaule par-dessus tout. Il réussit à prendre appui malgré tout sur l’autel pour se mettre en position assise. Son corps et l’autel entier fumaient, une vapeur à l’odeur de roussi qui finissait par disparaitre en s’élevant dans les hauteurs du sanctuaire.

Une voix grave et solennelle retentit :

« Je ne suis pas fier de toi Loudblast ! Tu as mis en péril le secret des hurleurs et leur communauté ! Tu ne peux pas te servir du pouvoir du KA-SHOR pour ton compte personnel ! »

Loudblast tourna la tête vers le maitre du sanctuaire, Ouradian.

« Au contraire père, j’ai protégé le secret de cette façon, ils ne m’ont pas capturé ! Je ne l’ai pas fait pour moi !

‒ La loi interdit de se servir de la Lune écarlate en présence des Sylks, ils pourraient arriver à déceler l’aura du KA-SHOR !

‒ Ce n’était qu’une demi-Lune père ! Je n’ai rien fait de mal… j’ai protégé le secret, je ne me suis pas fait prendre et je suis revenu vivant… quoi de mieux ?

‒ Nous ne gagnerons pas contre les Sylks avec des à peu près fils ! Nous devons rester groupés pour les sorties et utiliser les pouvoirs du KA-SHOR pour la communauté, pas pour sauver une vie et mettre en péril les autres ! Ouradian prononça ces derniers mots avec colère.

‒ La loi ! Cette foutue loi qui conditionne les esprits et qui nous dicte presque nos pensées ! Les Sylks sont déjà à nous chasser comme des animaux pour éteindre notre race, se suicider pour garder le KA-SHOR en sécurité doit vraisemblablement leur mâcher le travail ! Je refuse de rester terré en attendant ce soi-disant Oracle ! Je ne suis ni un pleutre, ni un fou, ni un animal, ni un prisonnier ! JE SUIS VIVANT ! »

Sur cette dernière phrase enragée, Loudblast se leva énervé et alerte. Cette conversation avait fait monter et bouillir ses cellules, de façon suffisante pour opérer une guérison rapide de son épaule. Immunisé contre les maladies, les Hurleurs se remettaient vite des chocs et des blessures. Leur organisme fonctionnait comme un sablier extensible rempli d’anticorps instables, qui se mettaient automatiquement au travail dès le mal déclaré. Le processus pouvait s’accélérer si jamais une émotion puissante venait envahir leur corps et faire monter sa température interne, de sorte que le Hurleur était son propre médicament et pouvait vivre une petite éternité si la blessure n’était pas irrémédiable. C’était une des caractéristiques qui poussait les Sylks à les capturer, ça et le secret gardé de la cité des ombres. Mais pour l’instant ils avaient toujours échoué, tant dans la capacité à contrôler le corps des Hurleurs qu’à leur soutirer le secret qui permettait de localiser la cité. Ils préféraient continuer d’asservir l’ensemble des autres peuples de la Terre beaucoup plus nombreux, sans perdre néanmoins de vue l’importance des Hurleurs.

Loudblast était un jeune Hurleur de fond de 157 Lunes. Fils d’Ouradian le siffleur, appelé ainsi pour sa capacité à produire des ultrasons paralysants, et grand maitre du sanctuaire du haut de ses 1423 Lunes. Le sanctuaire, ce lieu sacré et quasiment introuvable où l’emplacement du KA-SHOR était gardé par la lumière des étoiles, capables de révéler les apparitions de la cité des ombres où il prenait naissance une fois par an.

Tout prédestinait Loudblast à succéder à son père. Sa maitrise du KA-SHOR était déjà très élaborée et il impressionnait le clan par ses prouesses. Cependant, son caractère farouche, peu conventionnel, sa soif de vivre et son impétuosité en faisait quelquefois un jeune Hurleur incontrôlable et égocentrique, ne voyant pas plus loin que le bout de sa propre liberté. Il n’accordait pas l’importance des croyances de son peuple à une réelle sagesse méritée, mais plus à une faiblesse pitoyable d’endoctrinement.

« Mon fils, reprit Ouradian sur un ton paisible, la situation se montre de toute façon sous un nouveau jour. Au moment où tu as activé la Lune écarlate une étoile filante a été aperçue transperçant le ciel… une étoile qui a pénétré l’atmosphère et s’est apparemment posée sur notre sol à quelques milles d’ici. Il fit une longue pause, avant de prononcer les mots suivants : certains pensent que l’Oracle est arrivé !

‒ L’Oracle ? Une étoile qui déchire le ciel et se pose sur Terre ? Ah Ah ! Oui, en effet, c’est un élément nouveau qui prouve à quel point l’endoctrinement fait croire n’importe quoi aux gens désireux de ne pas s’en remettre à leur raison !

‒ La raison de croire est celle qui dicte les voies de la sagesse mon fils… j’ai foi en toi, tu comprendras un jour, j’en suis persuadé.

‒ La raison peut être aveugle père ! La foi n’est pas toujours la voix de la sagesse si elle n’obéit qu’à l’oubli de la raison !

‒ Cesse d’avoir le dernier mot tout le temps Loudblast ! Hurla Ouradian. Petit impertinent ! »

Loudblast se mit en marche sans mot dire et sans un regard pour son père. Il s’arrêta, figé quelques secondes, avant de déclarer sans même se retourner :

« Alors j’irai moi-même vérifier la teneur de cette prophétie pour éclaircir la raison, et étayer la foi des croyances des Hurleurs… on verra bien qui a raison ! »

(à suivre)

©Necromongers

the-elder-scrolls-v-skyrim-xbox-360-1297461268-018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s