L’imbécile couronné

Je ne suis ni un homme ni un dieu.

Je ne suis qu’une déficience qui déborde des cieux.

Un palmarès sempiternel des exigences accrues,

Qui trône à vous soumettre par providence ardue.

Je ne suis pas le prince qui devrait être assis là,

L’excavation de mes pensées submerge mes idées.

Je ne suis que la bêtise qui converge en moi,

La suffocation planifiée de ma sphère emprisonnée.

Ni Dieu ni maître, le fauteuil est pour moi

Ni homme ni traître, la vérité n’attend pas.

Je ne suis pas celui qu’on réclamait

Je ne suis pas’à ce qu’il parait.

Mais maintenant que mon séant supporte cette assise

Je défie quiconque de m’en déloger.

Même en prenant du recul j’ai peur que cela ne suffise

Ce n’est pas mon derrière qui aura mal au pied.

Je ne suis pas le choix que vous aviez pensé

Ni même au demeurant cet abruti couronné.

Je ne suis que moi et mal vous en a pris

De n’avoir su choisir la raison à la farce de l’oubli.

©Necromongers

4588bfee98b693ca5c18db116ff71c14

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s