Le doute est en nous: 2- La trame du doute

LE DOUTE EST EN NOUS

2- LA TRAME DU DOUTE

L’aventure humaine n’est pas une simple sinécure,

Le doute s’installe durablement comme un choix qui divise.

Si l’on n’y prend garde la soif de l’or méprise le futur,

Les fragiles pensées naïves achèvent l’esprit et sa devise.

En moi, j’entends une résonance de voix qui m’appellent

Cherchent à partager le sens de mes réalités,

Je penche comme un arbre plié par le vent, laminé,

Par tant d’échos, de semonces lascives qui me chancellent.

Mais je suis enraciné comme un vagabond à ses rêves,

Et le reflet de mon impuissance vient me tarauder.

Où est-ce l’impatience d’une vie sans trêve

Qui vient lécher mes sensations inachevées !

Que sais-je de l’avenir, si ce n’est qu’il doit être construit !

Dans l’oubli de l’autre on peu s’oublier soi-même,

Mais le souvenir est déjà une partie du rêve accomplit.

En somme, se rappeler à son souvenir c’est s’oublier soi-même.

On ne construit pas un rêve en se nourrissant du passé,

On ne maîtrise pas l’avenir en pensant l’oublier.

C’est une trame insensée, une boucle sans fin

Dans laquelle il faut galvauder en un cercle incertain.

©Necromongers

Bm5F8mkCYAAsPSK

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s