« Les grands espaces remplis par les gens étriqués défilaient entre les trottoirs. On se sentait bousculé toutes les secondes de l’intérieur. Personne ne s’apercevait, quelques froissements de vêtements se parlaient aux carrefours. Les pubs géantes effaçaient la vue de loin. Effrayant n’était pas le mot. Mal à l’aise serait plus juste. L’indifférence pratiquée par un nombre croissant tenait un record au Guinness. Quand on pratique le dé-foulage de rue il faut aller plus vite que les passants, sinon ils prennent le temps de vous voir et vous fusillent. A deux on avançait vite, et même si le risque serait grandissant le moyen le plus rapide de prendre la température du monde restait le métro… l’effroi. Un marasme déambulatoire de moignons cadencés et des quignons de jambes sauce naguère…une fourmilière affairée à la 4G à la rame. »

©Necromongers

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s