Le réveil de l’agonie

Une seule et unique chose à la fois,

Sur le sol glacé des envies surprenantes.

Une forme et seulement une sur la paroi,

Qui s’écoule dans une production divagante.

 

Pour ne pas somnoler sur mes idées

Ne pas stagner sur la conformité de mes pensées,

Réduire le caractère obsolète de mes profondes lamentations

Et profaner l’immensité émergente de ma propre éclosion.

 

Une seule et unique chose à la fois

Sans perturber l’écueil simiesque de mon désarroi,

Pour obliquer la vague de conscience qui basculera

La mesure désuète de l’idée qu’on s’en fera.

 

Sur le sol glacé des envies surprenantes

Le réveil secret des images de l’onde fulgurante,

Et le son cisaillé de mes mains se décollant

M’offre en sépulture un regard hypnotisant.

 

Une forme et seulement une sur la paroi

M’indique à la lumière ce qui me fait foi,

L’indice frappant d’une silhouette adossée

Rappelant à ma mémoire un acte à effacer…

 

…qui s’écoule dans une production divagante,

Un semblant nécrosé évoquant ma condition mourante,

Etale au grand jour mon dernier coup de folie,

Le meurtre irradiant, légiférant pour toujours le début de mes ennuis.

 

©Necromongers

B68LZAKIEAAba8q

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s