Leçon de poussière

De loin, d’un son sans poussière

Une idée nait d’une autre sans son,

Au loin, d’un monde sans lumière

Un talent nait d’un autre sans nom.

 

Qui, d’un seul son nait d’un seul nom,

Si de la poussière un monde sans talent

Vogue sans lumière et sans autre raison,

Qu’une idée lointaine qui porte le néant.

 

Sans ériger des vagues de salut, pour éclaircir un visage sans nom,

Ni des volutes de mystères et des histoires incongrues,

Le sable arrosé, par la chaleur forcée d’un vent de saison,

Remettra d’aplomb les idées préconçues, les pensées convenues.

 

N’essayez pas d’égarer votre image dans les sons attendus.

Ne cherchez pas à viser votre image dans les vagues révolues.

Ne prenez pas le courage pour l’étendard de vos vastes étendues.

Vous calfeutrez ainsi le témoin bénéfique de votre unique venue.

 

Aux sons sans poussières et des idées qui en naissent,

La vie se misère à vous regarder en liesse.

Si d’aventure, vous réfléchissez toujours au passé qui vous blesse,

Sachez vivre suffisamment pour vous river d’un amour sans faille, au futur qui vous dicte sa messe.

©Necromongers

 

B7GcqysIYAAMC6R

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s