The Necromongers Twitter: Je ne dirais rien, je suis une tombe…

NB: Rappel des faits. Ceci est une série d’exercice de twetts postés dans l’heure pour faire une petit histoire… pas piquée des vers si possible. Les pointillés séparent les 140 caractères entre les twetts… parce que là-bas, c’est comme ça! (des fautes sont possibles, c’est du twett de basse résolution).

Et puis les morts partirent si loin sans l’approbation des vivants qu’il fallu trouver une solution pour repeupler les cimetières…

 

Quand il se retourna pour contempler ce qu’on montrait du doigt devant lui, il ne vit rien, car les hommes sont aveugles en pleine lumière…

 
Devant tellement d’insistance à devoir prouver sa bonne foi, toujours et encore, il envoya valser la table en criant: ET LA! ENCORE FAIM?…

 

Et puis les vivants ont dépeuplés la terre! Si bien que les morts ont dût creuser pour s’en sortir…mais ils tombèrent vite sur un os…


Et puis le monde fût tellement envahie par les vivants morts que les cimetières devinrent des citées mortuaires à loyer mort dorée…


Le jeu en valait encore la chandelle, même à la cire d’oreille la flamme prenait assez bien. Evidemment trouver des oreilles était important…


Au hasard des rencontres on trouvait pèle-mêle: des hordes d’yeux sans orbite, des galons d’orbites troués de vide et des pupilles en l’état…


Qu’on soit mort ou vivant ne changeait pas la donne, les cimetières étaient là, à attendre la contemplation d’une vie en fin de voie…


De toute façon, un caveau vide était un caveau mort. Il aurait fallu pouvoir modifier les noms sur les tombes…de mémoire de vivant…


Tout ça avait vite finit en descente de lit, comme on dit chez nous, raide comme la mort.
Au final, chacun poursuivit sa mort…


Et depuis ce temps, hormis les moments où la lune criait de se lever en transe, le calme était revenu comme avant. Morts et vivants luisant…


Finalement à mourir calmement au milieu des vivants, on s’entendait bien mieux crever en silence dans une sérénité parfaite. Chacun sa place.

 

©The Necromongers Twitter Sleep in Cemetary

1236122_448871235226147_1477988075_n

Publicités

Une réflexion au sujet de « The Necromongers Twitter: Je ne dirais rien, je suis une tombe… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s