Alcoologies (2) : La joie continuelle de l’ivresse éphémère.

LA JOIE CONTINUELLE DE L’IVRESSE EPHEMERE

 

L’ivresse volontaire est maîtresse de nos désirs.

Son flot alternant et fluctuant, spasmodique

Berce notre illusion d’un monde presque identique,

D’une suave impression d’oublier de se mentir.

 

Dans l’onguent cicatrisante de sa volonté d’être,

La pellicule protectrice de son enveloppe ondoyante,

Charnière d’un état dépendant, d’un coma qui se répète

On ne s’appartient plus soi-même, d’une joie naissante.

 

C’est un rêve maîtrisé, qui prend acte,

Une unité stagnante qui sent le plaisir.

C’est un dogme latent qui se targue d’alunir,

Une entité berçante qui veut signer un pacte.

 

S’il faut s’y plier, à la source bénite

D’un état précaire, illuminant la vie,

J’y vois la prière d’un moment continu, un mythe

La somnolence accrue aux douleurs qui se lient.

 

La fragile instance de cette opération constante,

Et l’image tellurique d’une jouissance perpétuelle,

Est le reflet vivant d’une envie sempiternelle,

L’enfant caché des sentiments résiduels, d’une idéologie lancinante.

 

A chercher éternellement les frissons du bonheur

Et penser que, l’instant seul, peut suffire,

L’éloignement sporadique de nos diverses labeurs

S’imbriquent pas à pas, éspérablement, pour s’en languir.

©Necromongers

Bw3PRAnIIAAJ1bb

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s