Histoire Écourtée 14: (La publicité)

Il prend le flacon indice 60 et injecte au spray une énorme noisette huileuse de son contenu dans le creux de sa main. Le sable, déjà immiscé partout sur ses pores lui fait la sensation d’un massage granuleux au contact du liquide gras et protecteur. Il faut bien passer entre les plis et soulever la chair molle. Le soleil frappe aussi intensément qu’une lame de fond sur le coin du museau, sans l’effet fraîcheur après coup. Ça sent le beurre rance au collagène sur des kilomètres de rôtissoire. Les lunettes, les maillots et les poils meurent assassinés par les UV, assommés par la chaleur paralysante. Même se oindre est une torture, il faut régulièrement pénétrer dans une eau suintant la graisse des corps coulant pour espérer ralentir sa sudation. La mer est calme et plate comme le silence d’une forêt avant une tempête. Il n’y a pas de vent, l’atmosphère est lourde et pesante, même les enfants sont épuisés par leurs jeux.

Une lumière vive fixe la ligne d’horizon, un scintillement bourdonnant. Une légère brise se lève sans crier gare, quelques secondes qui viennent tirer les amassés d’une léthargie mortuaire. Le vent se fait plus fort et commence à brûler. Les badauds, soudain pris d’un élan commun, se ruent à la mer sous une houle devenue féroce. Des mouettes plongent en piqué, des transats s’envolent, des parasols s’embrasent, les enfants tous à l’eau sont les premiers touchés. Sous la chape d’air de braise le sable se mue et redevient verre, les chiards fondent, se dématérialisent.

Pendant quelques millièmes de secondes il se demanda si l’affiche « Finissez votre vie sous le soleil de Mururoa! Vos prochaines dernières vacances! »… n’était pas une publicité à caractère ironique.

©Necromongers

485467_592804810763002_516181274_n

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s