The Necromongers Twitter: Le calme après la tempête est une farandole de cérémonies migrantes au prix de l’argus…

 

NB: Rappel des faits. Ceci est une série d’exercice de twitts postés dans l’heure pour faire une petit histoire… pas piquée des vers si possible. Les pointillés séparent les 140 caractères entre les twitts… parce que là-bas, c’est comme ça! (des fautes sont possibles, c’est du twitt de basse résolution fait dans un direct live plein d’émotions… une trace de moi dans toute mon imperfection).

 

Derrière lui, d’immenses drapées de corps jonchaient la plage de leur silence. Il n’arrivait pas encore à respirer la bouche ensablée…

 

La chaleur était frappante sur cette côte, il se souvient qu’en partant la nuit fraîche lissait leur visage au vent des vagues à l’âme…

 

Rester vivant était un leitmotiv insistant, personne ne partait pour fuir, on s’évadait d’une mort prématurée, d’un rêve devenu cauchemar…

 

Mais le large ne chantait pas les mêmes louanges que nos espoirs incertains, l’embarcation bondée vomissait nos prières de survie…

 

Payer un voyage barque-boat-people plus cher qu’une traversée en Ferries pour des vacances vers une mort probable laisse la détresse parler…

 

L’eau s’égorgeait de mes poumons en crachant des algues sur le sable. Une ligne de sang ruisselait vers la mer porteuse, ma 2ème naissance…

 

La réjouissance d’être vivant se mesurait à l’étendue des cadavres sur le littoral atteint. Se relever, un prix laissé aux passeurs…

 

Le temps de regarder autour de soi, de chercher du vivant du côté des morts, de pleurer la délivrance, de continuer seul sans savoir…

 

Et à la première clôture sur les dunes se griffer d’infortune aux barbelés du futur. Se prendre un coup de crosse sur la tempe et tomber…

 

Faire fortune sur une terre grillagée par la rive, comme un cimetière de tentes putrides à la dérive, prié de payer son retour par le ciel…

 

On meurt avec ce qu’on croit tout autant qu’on vit avec ce qu’on ne comprend pas, quand tout s’en va sans prévenir l’espoir se déguise.

 

©The Necromongers ne cache pas la misère sur une plage de sable fin…

12096355_733717870089775_8406923691808895120_n

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s