L’hécatombe secrète des lendemains qui hantent

Il se pourrait qu’un de ces jours…

Le vent tourne en rond sans s’arrêter.

Il est possible sans mauvais détour…

Que le soleil soit notre ennemi désincarné.

 

On ne compte plus les légendes à ce sujet.

Les princes vaillants de l’argent secret.

Les fonds monétaires internationaux.

Les soldes maudits enfouis dans des tombeaux.

 

Le printemps n’existe plus, son cœur a rendu l’âme,

Et les vacances tant attendues cherchent un mécène du vacarme.

Les flottes amères de désargentés, irriguent le calme des mers plates,

Alors qu’au loin sans s’éviter, les bateaux ivres naviguent en hâte.

 

Il parait même qu’au mieux du terme…

Le souffle épais sèchera le sang.

Il se dit aussi qu’en plus des germes…

La vie ne vaudra plus qu’un mauvais étang.

 

On ne nomme plus les témoins de ces faits.

Chaque habitant s’est vu mort à ses frais.

Le nombre est un chiffre en perdition.

Les calculs ont montré leur limitation.

 

L’automne s’en est allé, à force de mourir lentement,

Et les gens se sont terrés, dans les profondeurs du vivant.

On sait juste que les morts sont là-haut, entre les deux saisons,

Pas seulement dans l’univers chaud, un peu aussi au froid maison.

 

Il naît Il pleure, il vit il meurt…

Mais à chacun de ses gestes il sauve un cœur.

La pire espèce d’un monde meilleur se tait par peur…

Eparpillée dans sa largesse d’un plan majeur pour sa torpeur.

 

On en saura plus un autre jour que demain.

La foi a ses limites que l’homme devine être un frein.

Et pourtant, chaque seconde, c’est la nuit ou la lumière.

Une carotide palpite dans le brouillard de l’éphémère.

 

 

Quelle idée saugrenue d’avoir à vivre en respirant,

On aurait pu imaginer s’agiter en s’évitant.

Comme l’appel à la prière d’un itinérant,

Sans foi ni loi avec un toit des mauvais temps.

 

©Necromongers

12342326_10207251657917261_1924856196779268920_n

Publicités

4 réflexions au sujet de « L’hécatombe secrète des lendemains qui hantent »

  1. Sombre et pessimiste sur un fond d’apocalypse (whatelse!), mais très beau et quel travail! Un moment fort de lecture qui ne laisse pas du tout indifférent. Merci

    1. Oui, j’ai tendance à signer ce genre d’ambiance, je n’y peut rien, ce qui sort c’est ce qui sort^^
      L’important est de ne pas laisser indifférent, merci donc en retour.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s