Derrière les salves obscures

Le vide translucide des arrières pensées

Est un enjeu de grande effervescence,

Il conduit au fondement d’une monotone idée

Qui s’approprie le poids de la transcendance.

 

Aucun terme prédestiné

Aucune redondance à la syntaxe biaisée,

Juste une absence calcinée

Un moment phare de la cuisante destinée.

 

Un vaste enclos de mères porteuses

Qui frémissent d’âmes à s’en défaire,

Une unité de liesse dormeuse

Qui se lie drame pour ne déplaire.

 

Il faut toujours regarder derrière soi

Les lumières font souvent de l’ombre à nos jolis minois,

Et c’est quand on se retourne que vraiment on se voit

Comme une idole perdue qui crie aux abois.

 

Le cri rauque des Alléluias

Ne semble pas nous satisfaire,

A peu près autant que la Charia

Propose un terme aux adultères.

 

©Necromongers

B0VfC2tIAAAadOX

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s