Il pleut, oui mais…

Il pleut, oui mais…

Ce n’est pas comme si le monde s’arrêtait de glisser.

Les ennuis n’ont jamais eu besoin du mauvais temps,

Même au soleil l’avenir s’écrit sans les intempéries.

 

Il pleut, oui mais…

Il arrive aussi qu’on puisse encore sourire sous la bruine.

L’eau qui serpente en rigole retourne se cacher quelque part,

Personne n’a jamais su jusqu’où on avait pu l’oublier.

 

Il pleut, oui mais…

Le bruit sourd de l’eau qui éclate au sol nous saute aux humeurs.

La vie qui coule sans nous reste une pénurie des sens,

Sous peine d’avancer c’est l’arrêt d’une image qui s’étiole.

 

Il pleut, oui mais…

Une occasion de se taire n’est jamais une vaine utopie.

Regarder le ciel s’égoutter pour remuer l’atmosphère,

Laisser le temps filer pour figer les instants.

 

Il pleut, oui mais…

Dehors la nuit est longue entre les gouttes trébuchantes.

Les éclaircies se fondent en cadence avec la pluie,

Une onde de symphonie fait plier nos visions.

 

Il pleut, oui… mais oui, il pleut.

Juste une éternité s’abattant en sourdine sur nos questions.

Aucune preuve ni autre n’a avancé sa bienfaisance,

Rien n’a jamais omis ses néfastes portées bienveillantes.

 

Il pleut, oui… mais on dirait seulement qu’on ne sait pas ce que c’est.

©Necromongers

ClZDRIDWQAAdxrX

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s