La théorie des cheveux plats a pris racine un jour de pointe.

Le nivellement par le bas, vous connaissez?

J’en ai été victime toute ma jeunesse. Jusqu’à 10 ans j’ai été blonde, et ce genre de séquelle ne disparaît pas juste avec quelques tournures de phrases appropriées.

Ma vie ombragée dans les reliefs les plus reculés du parc naturel du Limousin, perdu dans les limbes de l’incompréhension et de la ruralité dans toute sa brutalité.

Dès lors, coupé de la poussée végétative d’un cervelas sur deux, j’ai dû apprendre à réfléchir par moi-même, avec ma bite et mon couteau (je cherche encore mon couteau). Mes théories j’ai appris à les développer tout seul, et peine n’est pas d’avouer que même tirées par les cheveux… j’ai régulièrement confondu certains concepts.

Alors si aujourd’hui vous entendez dire autour de vous, que même au bout d’autant d’acharnement à vouloir comprendre la plupart des choses compliquées, certaines beaucoup plus simples m’échappent sans discernement… c’est que vous m’avez vu notifié quelque part chez quelqu’un.

Je connais très bien la technique de poussage de cheveux, j’en ai moi-même eu pendant longtemps des longs, tout ça n’est qu’une simple histoire de relativité et du gars de Newton là. On voudrait me faire revenir à la racine pour expliquer que c’est de là que le truc en question prend naissance… je ne me laisserai pas avoir aussi facilement.

Je sais qu’on va m’accuser de révisionnisme de la tignasse, mais je crois sincèrement que nos crinières sont tirées en poussées vers le bas en s’allongeant de leur pointe, contrairement à la racine. Et la situation actuelle de notre société me le confirme de jour en jour, Galilée était un hérétique en son temps, Copernic tout pareil, j’ai confiance dans ma théorie.

Si les cheveux nous sortaient de la tête tout neufs régulièrement, alors les hommes politiques en auraient certainement plus. Etant donné que ceux-là même véhiculent des vieilles idées revues et corrigées, il est donc tout à fait normal de les trouver tirés, et sabordés par la logique primaire. Les cheveux c’est comme les hommes politiques : ils faut les couper souvent pour les revigorer mais le mal par toujours de la racine, ils nivellent vers le bas.

 

Je n’ai pas d’autre explication.

 

Un révisionniste capillaire.

13124623_1208709495807909_4170889729843184994_n

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s