Pour une petite éternité…

 

 

[Un petit poème d’amour, ce n’est pas ma vocation, mais j’en ai fait, inutile de m’en cacher…]

 

 

Soudain,

mon corps se mit à trembler

L’écume de mes yeux à bouillonner

Mon geste imprécis à me trahir

Ma pensée se laisser envahir.

 

Momentanément,

pour tout ce bonheur gaspillé

Cette rage condensée et continue

Cette image rêvée et suppliée

Cet amer sentiment d’isolement résolu.

 

Pourtant,

je ne cesse de pouvoir aimer

D’espérer le temps distendu

D’écouter le souffle du vent crier

Sur la plaine d’une éternité rendue.

 

Exactement,

j’envie l’amour d’exister seulement

J’imagine encore sa caresse lascive

Le son de ses tambours chantants

Le calme rendu qui m’emplit sûrement…pour que j’y vive.

 

 

_ Pour une petite éternité _

©Necromongers

1381576_10151907717280266_1908004119_n

Advertisements

2 réflexions au sujet de « Pour une petite éternité… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s