Avec deux mains on ne va pas plus loin

Une heure chaque jour pour un jour chaque heure,

Une éternité pour y réfléchir.

Deux doigts pour rien en plusieurs fois pour une poignée de demains,

Quelques embrassades pour se questionner.

Trois choses seulement pour des émois sans raison,

Subir le temps et attendre son verdict.

Quatre à quatre sans se retourner pour comprendre,

Longer le fleuve pour reprendre son souffle.

Cinq fois le tour du pâté de maison pour vérifier,

Comme un seul homme apeuré.

Six coups tirés en l’air pour vider le chargeur,

Sommations sans précédent pour apprendre à se noyer.

Sept vies consumées en n’ayant l’air de rien,

Pour briser l’anathème d’une éternité au rabais.

Huit calmants pour endiguer la fatigue accumulée,

S’endormir éveillé et se contempler en flottant.

Neuf chats plus tard à se caresser le désir idolâtre,

La moisson du poil soyeux aux avant-postes.

Dix sur dix à la rédemption de soi-même pour la communauté invisible,

Finir en brochette sans Totem d’immunité, et rendre la monnaie.

 

©Necromongers

(photo by Necromongers)

16003319_1408930639119185_4119525230522389347_n

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s