Chèvre un jour…

La chèvre est un mouton de panurge qui tourne en rond.

Elle est modulable, parce qu’elle ne veut pas s’embrouter avec l’essentiel.

L’herbe est à tout le monde mais certains brins ont de l’importance,

Même les ronces savent faire la différence.

Alors la chèvre fait sa promenade, tant que l’air est appréciable.

Elle se rebelle souvent, mais tourne sur son caillou en serrant les dents.

Après tout, protéger ses arrières ne sert qu’à prétendre théoriser quelque chose d’autre.

J’en veux à l’herbe tendre, aux pouces fragiles,

Au climat changeant, à la prime de risque.

Concéder ce que l’on gère pour immuniser ce que l‘on aime,

Quelle règle peut légitimer l’idée qu’elle reste une atmosphère ?

J’en vis, j’en parle et j’en écluse la réflexion.

Chèvre un jour, chèvre toujours ?

 

©Necromongers

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s