Poèmes vacanciers (4)

Le départ…

 

Pour les pantoufles c’est raté.

 

Encore une soirée sans envergure.

Des désirs mal projetés, faut ranger sa mère.

Et puis le désordre c’est un pont jeté,

Sitôt mis en ordre faut encore le ranger.

 

Je trouve les départs plus sympas que les arrivées.

Beaucoup aiment s’installer, moi j’aime me sentir toujours là.

Alors forcément c’est plus simple de partir,

Pour retrouver ce qui n’a jamais bougé.

 

Revenir devient une ode à l’immobilisme.

Retrouver ses repères, ses bons vieux pépères.

Ceux qui n’ont jamais fait défaut,

Sur qui ont peut compter dans l’oubli.

 

Partir pour revenir, oublier pour se remémorer.

Les artifices sont nombreux pour se piéger.

Faire semblant de vivre ailleurs,

Est un désir de vivre ailleurs pour de vrai.

©Necromongers

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s