Les Humeurs de Necromongers « nos mémoires s’étalent dans l’oubli »

Je ne sais pas s’il y a encore des choses valables à dire.
Des gens souffrent. D’autres se moquent. D’autres s’en foutent.
On peut tous crever comme ça, dans l’indifférence générale augmentée. Dans cette alliance de la modernité et de l’austérité moyenâgeuse.
Peut-être que ça n’a pas beaucoup changé, que ça n’a pas beaucoup évolué. Peut-être que les peurs ont toujours eu raison de la majorité, pour qu’enfin le peuple se plie et baisse sa garde d’épuisement.
Jamais nos sociétés n’ont été aussi informées. Jamais nos vies n’ont été aussi faciles à manipuler, faciles et promptes à générer des fusils sur la tempe le sourire aux lèvres.
On nous demande d’être patriote, de croire en l’homme, de faire confiance, de s’abandonner aux nouveaux dieux de l’économie.
Il y a un monde entre mes 20 ans et mes 4
5 ans que je ne saurais vraiment expliquer. Je ne sais pas si mes choix ont été les bons, je ne sais pas si ce que j’ai fait était nécessaire, je ne sais pas si le temps résout les équations.
Ce que je sais en revanche, c’est que le retour en arrière est impossible. Pour moi, pour vous, pour notre immense peine à réfléchir, pour toute la communauté qui a détruit l’environnement avec aisance et continu
e sans s’écorcher la conscience, pour la politique utilitaire du capital… qui ne s’arrêtera jamais sans qu’on la détruise avec violence.
Le monde
a toujours été violent, mais aujourd’hui il est nihiliste volontairement.

*

Il est des jours où les coïncidences font réfléchir.
Alors que je m’apprêtais à prendre un virage à angle droit dans un petit village, j’ai été stoppé net à l’angle, au niveau du monument aux morts. Enfin stoppé net, non, je me suis retrouvé au cul d’une Ayo qu’une trottinette aurait pu doubler sans élan.
Vous l’aurez deviné, l’autoplaymobil de chez Toyota était conduite par une vieille personne, dont l’autorité bienveillante du respect qu’il m’est demandé d’avoir est proche de la logique d’une réflexion entamée par la sécurité meurtrière de notre pays.
Par chance, je tournais de nouveau environ 20 mètres après dans une nouvelle direction, laquelle m’a paru aussi longue et lointaine qu’une semaine entre 2 épisodes de GOT.
Je n’imagine pas le tracas et l’angoisse parsemé
s d’incertitude qu’a pu véhiculer ce tombeau ouvert aux autres conducteurs sur les mètres suivants, pile dans l’alignement de l’église.
Chose incongrue, ma mission élégante du jour était d’aller vider le tri de mes poubelles dans les containers répartis à cet effet. Vous savez, le tri, ce même objectif lugubre et indéfinissable que les Français ont autant de mal à faire pour leurs déchets que pour les informations trouvées sur le web. Car il lui faut du prémâché à notre esthète de la civilisation moderne, plus le niveau de confort est acquis moins le niveau de réflexion est motivé.
Peu importe.
1h après, en repassant par ce même village, j’ai croisé sur la portion à 30 km/h une quinzaine de motards de la gendarmerie encadrant deux véhicules du même ministère des armées, dont un banalisé avec un chauffeur portant un gilet pare-balle.
J’avais envie de leur dire, ne sachant aucunement la portée ni l’objectif de leur mission, qu’à 60 minutes près ils auraient bien pu tous mourir dans d’atroces vieilles souffrances boursouflés par l’âge au niveau du monument fleuri aux non vivants.
Les choses capitales ne se rencontrent pas toujours au bon moment.

©Necromongers

21751436_1830407620319987_5135138069237741943_n

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s