Archives pour la catégorie promotion

Promotion d’un poète excédé!

Sauf fin du monde ou événement climatique majeur m’obligeant à recourir à la barque pour m’y rendre, je serais à Paris 11ème, 13 rue moret à La Cantada II le 9 Novembre de cette année crépusculaire.
Viendez si vous êtes par là. Y’a du beau monde (c’est comme du monde mais en plus joli):

43410095_10217527512642573_6466949282837561344_n

Publicités

Toujours dispo, toujours Dandois, toujours Necro…

Et voilà, il n’en fallait pas plus pour faire parler.

C’est pourtant pas sorcier de se procurer un truc de qualité!
C’est toujours en commande
C’est toujours 6€
Ça déboîte toujours la mère de qui vous voulez…

Et c’est toujours sur le lien en-dessous:

https://urticalitblog.blogspot.com/2018/05/a-paraitre-necro-manigances-dandois.html?spref=fb

 

Sans-nom-10

DATURA #0 07/2018

Walter Rhulman à encore craqué son slip, il sort une nouvelle revue (avec un nouvel extrait des « Necro manigances Dandois saisissantes » dedans, et plein d’autres auteurs qui envoient du lourd):

« Comme vous le savez, j’ai créé Mauvaise graine en 1996, elle fut mise en sommeil en 2000 pour renaître en 2002 d’abord en ligne uniquement et sous le nom mgversion2>datura. Puis elle fut disponible à l’achat en impression avant que je ne l’euthanasie le 6 avril 2017. Plus qu’une résurrection, c’est un ré-assemblage, à la façon du monstre de Frankenstein. Voici donc Datura 0 juillet 2018. »

« J’attends d’un texte qu’il me traumatise, me martyrise ou me fasse rire, me dérange surtout. Rien n’est plus désolant qu’un texte stérile qui ne laissera en toi aucune trace, à part l’envie de lire autre chose. » Torturez-moi autant que possible, condition sine qua non pour monter à bord.

 

Auteurs et illustrations: 

Jean-Pierre Baissac – Alexandra Bouge – Valentina Cano – Pradip Choudhuri – Pascal Dandois – Amber Decker-Cummins – Cathy Garcia – Léonel Houssam – AJ.Huffman – Patrice Maltaverne – Flora-Michèle Marin – Fabrice Marzuolo – Murièle Modely – Benjamin Nardolilli – Necromongers – Erich Von Neff – Bekah Steimel – Marlène Tissot – Bruno Tomera – Natalie Y. – Harry Wilkens

DATURA – A print and online journal of deviant and defiant work published randomly. Issue 0 – july 2018 – issn : coming up – legal submission (to BNF) : on publication – special printing – masthead : walter ruhlmann © Datura & contributors, july 2018 all rights reserved

https://fr.calameo.com/books/000028151b05ebaae0bba

37256256_2089215334623582_7495275018843062272_n

Pascal Dandois et Necromongers présentent (chez Urtica):

Je sais que je vous gonfle un peu avec ça. Mais que voulez-vous que je vous dise, les plus puissants des anciens puissants en parlent, même ceux de la tuile en eau sur la gueule qui ont fini par couler leur parti…

L’avenir est un plat qui se mange froid, à condition qu’il y en ait un.
L’avenir a un nom, et il est toujours en vente.
C’est par en dessous:

(toute ressemblance avec une personne ayant auparavant fait chuter la pluie sur sa gueule, et accessoirement l’espoir d’un pays, est une pure coïncidence)

https://urticalitblog.blogspot.com/2018/05/a-paraitre-necro-manigances-dandois.html?spref=fb

Sans-nom-6

Les « Necro manigances Dandois saisissantes » … toujours disponible.

Bonjour.
Vous le savez tous. La situation est critique. L’ONU est en pleine crise, l’Europe n’arrive pas à trancher, et l’autre rigolo de Donald s’amuse d’une information qu’il prend à la légère. Même Kim-Jong-Un s’est emparé de cette nouvelle arme à sensation.
Ne désespérez pas, vous aussi vous pouvez l’avoir… c’est par en-dessous:

https://urticalitblog.blogspot.com/2018/05/a-paraitre-necro-manigances-dandois.html?spref=fb

 

Sans-nom-5

 

©Necromongers et ©Pascal Dandois

A paraître: Necro Manigances Dandois Saisissantes (extrait)

Ça gratte, ça écorche, ça grignote aux écornures

Boniments, élégances, radiothérapie des ligaments.

Fleur de sel et autre pigmentation vénérienne

Ribambelle et flagellation des cordes vocables.

Particules, poussières, rhume des soins

Sauvetage assidu d’endorphines faméliques.

Médecine légale des sentiments à nu

Voyeurisme amateur déporté par transparence.

 

 

On palpe, on pince, on tâte les arrières faussetés

Véhémences, torsions, foulures des condiments.

Sauce naguère et assortiment des passés

Élongation des nuances de farces et matraques.

Atmosphère, oxydation, grippe inestimable

Émasculation des niveaux de gris tempête.

Doctrine sédimentaire des couches émotionnelles

Tabloïd grandeur mature dégorgé sans souffrance.

 

Le corps est un autre homme qui tente de survivre à l’extérieur.

L’homme est un autre décor qui se serpente de l’intérieur.

Necromongers, Les tentacules de l’esprit
(textes: Necromongers / Dessins : Pascal Dandois)

A commander auprès de l’éditeur urticalitblog@gmail.com

Prix 6€ port compris

GoreZine 1.1 et 1.2, avec du moi dedans… (+18 ans)

Du sang, de la bite, de la tripe et du glaviot !

Sade meets Romero meets Sacher-Masoch meets Clive Barker meets un psychanalyste trop cruel et trop porté sur les idées noires pour être honnête.

Le GoreZine est notre contribution à l’horreur viscérale, à l’obscénité, au mauvais goût et aux mauvais genres !

Plus de 90 pages de poésie (un peu), de prose (beaucoup) et de dessin (pas mal), consacrées à ce sous-genre, moite et chaud, qu’est le gore.

Les propositions vont du plus expérimental au plus classique, du plus foutraque au plus sérieux, avec un seul mot d’ordre : les auteurs se sont arraché les tripes pour que les vôtres fassent le grand huit !

Au sommaire, et par ordre d’apparition : Ana Prr Prr /// Audrey Faury /// Sébastien Gayraud /// Mécano Lacrymo /// Pascal Dandois /// Necromongers /// Krakra /// Jacques Cauda /// Catherine Robert /// A4 Putevie /// Xavier Serrano /// Raphaël Eymery /// Nils Bertho /// Luna Beretta /// Gaspard Pitiot & Céline Maltère /// Christophe Siébert /// A4 Putevie /// Ky’ /// Ssolœil /// Méryl Marchetti /// Krakra /// Yoann Sarrat /// Zigendemonic /// Schweinhund /// Pakito Bolino /// Alain Marc /// Nils Bertho /// Jacques Cauda /// Clothilde Sourdeval /// Charles Bösersach /// Clothilde Sourdeval /// François Fournet

Disponible dès aujourd’hui, 8 euros (port compris) en tarif normal, 15 euros (port compris) en tarif soutien

Si vous voulez payer par Paypal, voici les liens :
Tarif normal (8euros) :
https://www.paypal.com/cgi-bin/webscr?cmd=_s-xclick&hosted_button_id=BEFD4Q35MQSYL

Tarif soutien (15 euros) :
https://www.paypal.com/cgi-bin/webscr?cmd=_s-xclick&hosted_button_id=YDGEVAJ58V6T2

Si vous voulez payer par chèque, il faut les rédiger à l’ordre de Luna Baruta et les lui envoyer au 4 rue de La Pareille, 42000 Saint-Étienne.

Si certains d’entre vous désirent acheter cinq exemplaires ou plus, des réductions sont possibles : contactez-nous.

« La vieille, comme toujours, était tête nue. Ses cheveux rares, clairs et grisonnants, grassement enduits à l’huile, comme à son habitude, étaient tressés en une petite natte en queue de rat, et tenus par un débris de peigne en corne qui se dressait sur sa nuque. Le coup tomba juste sur le haut du crâne, ce qui était dû aussi à sa petite taille. Elle poussa un cri, mais très faible, et, soudain, s’affaissa sur le sol, même si elle eut encore le temps de lever les deux bras vers la tête. Dans une main, elle continuait de tenir son « gage ». Alors, Raskolnikov frappa une deuxième fois, de toutes ses forces, toujours avec le marteau de la hache, et toujours sur le haut du crâne. Le sang jaillit, comme d’un verre renversé, et le corps tomba net. Raskolnikov fit un pas en arrière et se pencha tout de suite vers son visage : elle était déjà morte. Ses yeux étaient écarquillés, comme s’ils voulaient sauter à l’extérieur, tandis que le front et tout le visage étaient ridés et déformés par une convulsion. »

Fédor Dostoïevski, Crime et châtiment, Actes Sud, 1996 (Traduction : André Markowicz)

(Couverture: Ana Prr Prr)

BOIRE!!! par Jon HO (La P’tite Hélène Editions)

(Ceci est une christique litre et air)

 

Comme le dit l’auteur en préambule :

« Il n’est aucunement question ici de construire un parallèle comparatif entre l’alcoolique et L’abstinent, entre le mal et le bien ou entre n’importe quoi que ce soit qui fasse office de jugement. »

Néanmoins, on se questionne. Est-ce que Jon a été le Paul de son roman ? Est-ce que cette expérience est la synapse d’un vécu quelconque ?

Quelle que soit la réponse, on s’en fout. Ce qu’on peut en dire c’est que ça se sirote comme une tasse de thé au PMU, avec une suspicion sur les paris, mais l’agréable sensation d’un truc qui s’adresse au plus grand nombre. Boire tout le monde sait faire, vivre avec c’est moins probant.

C’est suffisamment bien écrit pour se lire facilement, dans un français à l’accessibilité ponctuée de langage médical par-ci par-là, et d’autres inconvénients littéraires liés à l’engorgement de qualificatifs sirupeux d’un délire flou, avec des cacahuètes de bar.

Ça s’avale très vite sans forcer (un peu comme un cocktail), et ça ne tombe pas des mains. Bref, si vous avez une journée d’abstinence à perdre (car c’est ce qu’il faut objectivement cul sec), je vous conseille ce machin.

Mais à la fin on ne sait toujours pas si Paul a été Jon, ou le contraire…

 

Nécro.

On peut acheter la chose par en-dessous

http://www.laptiteheleneeditions.com/pages/jon-ho.html

 

 

(Excusez pour la photo, c’est pas un thé et c’était pas au PMU, j’avais soif quoi merde !)

IMG_20170720_173830