Archives pour la catégorie Uncategorized

Le damné

Profil ardent d’une gent odieuse et crépusculaire

L’amour fait rage et combat l’affreuse obédience.

 

D’un cri séquestré et époumoné

Le fiel s’ajoute à la peur du mépris,

Oraison d’un vaste complot funèbre

A la fois pléthore et ramassis de débris osseux.

 

Serpentant dans l’âtre marâtre

Un esprit malfaisant saisit l’âme du damné.

Avalant d’une langue impitoyable

Les sens de l’objet profondément visé.

 

A qui plait-il de faire autant de mal

Quand ainsi la vie s’acharne sur autrui ?

Pour autant que l’on sache il était prédit,

Avec une immondice de questions,

Que l’âme du dit condamné était déjà dans l’oubli.

 

©Necromongers

 

(Dessin source inconnue. Si vous savez dites-le moi, je me ferais un plaisir de le créditer)

ctzeiglweaa9h4y

Je me souviens des 500 résineux qui écopaient le trop plein

C’est ainsi que le monde à pu s’écrouler tranquillement sous nos pieds… et hop! Une petite publication chez « Sale Temps Pour Les Ours » ça fait pas de mal… pour une vraie histoire vécue pour de vrai…

sale temps pour les ours

FICTION  par NECROMONGERS  //

La lueur forcée du jour insiste déjà depuis plusieurs heures pour me tirer du lit. Il est [11h] quand elle y arrive enfin.

Café – première clope – coup de fil.

L’aubaine du jour se pointe comme un début d’automne attiré par un chanvre malingre, qui pousse à la rosée dans l’antre humide de mon F1 surdimensionné. Greg passe me chercher pour une cueillette avec des potes à la campagne.

[12h] Il s’installe, sort un gros morceau de pollen, deux feuilles à rouler, éclate une blonde et un retour intérieur cartonné du paquet. On l’allume pour le finir sur la route.

Le soleil est vraiment réconfortant, il dessine le chemin comme une croisière Costa entre les arbres, Cypress Hill communie et résonne dans l’habitacle. Ce n’est ni loin de chez moi, ni trop près, juste à la bonne distance pour s’enfumer. On arrive chez Franck et Raphaël…

View original post 1 167 mots de plus

barbe à papa ou hipster kid ?

C’est bin mignon tout ça^^

sale temps pour les ours

ACTU //

SUPER PICSOU, 1995, par Alban Mersimi

Le verdict est tombé, net et sans bavure. Les fans de la page Facebook en ont décidé ainsi : c’est ce cliché (subversif au possible, vous en conviendrez),  commis par ALBAN MERSIMI, qui remporte le concours du livre le plus original.

D’emblée le lauréat n’aura pas hésité à me corrompre lors de l’envoi de sa photo, allant jusqu’à se faire passer pour un enfant de 8 ans et demi trois quarts (voir la lettre d’accompagnement). J’ai failli y croire. Un César de la meilleure comédie n’eût pas été de trop.

Mais comment résister à cette bouille d’enfant de choeur, à ces grands yeux espiègles, à ce petit bracelet acidulé de bonbecs,  à cette… pilosité juvénile so kioute ? Les chiffres le prouvent : la victoire est propre et belle au regard du nombre de pouces apposés sur sa photo. Succès amplement mérité…

View original post 289 mots de plus

Déception : Une étude démontre que les copies ne se corrigent pas toutes seules

Eduk Actus

L’étude risque de faire du bruit dans le milieu enseignant. Pour la première fois, une expérience vient de démontrer que les copies ne se corrigent pas toutes seules.

Etienne, professeur d’Histoire-Géographie a profité des vacances de Pâques pour mettre en place un protocole d’expérimentation. La méthode a été élaborée conjointement avec un professeur de physique et une professeure des écoles. L’objectif était d’étudier le comportement de copies d’élèves laissées en liberté.

Pour favoriser leur correction, les copies ont été soigneusement posées sur un bureau à proximité de stylos rouges et verts. Près de la fenêtre, elles ont bénéficié d’une exposition idéale. La présence de deux paquets distincts devait provoquer l’émulation. A l’arrivée l’échec est amer : Aucune des copies testées ne s’est corrigée toute seule.

« ça aurait été une très bonne nouvelle pour tous les enseignants »

« On savait bien que personne n’avait encore réussi une correction de copies…

View original post 182 mots de plus